Nous sommes la somme de nos expériences

Publié le 7 janvier 2021 à 09:43

Vous avez dépensé tout votre argent en décoration de Noël, sur les dernières baskets tendances, sur le dernier aspirateur haute performance lors de ces deux lockdown. Et pourtant vous avez toujours une sensation de vide.

 

Pas étonnant, selon une étude publiée en 2014 par le Dr Thomas Gilovich de l'Université Cornell. Le fait de ne plus voyager diminue notre tendance à être heureux. Gilovich, professeur de psychologie, dit que nous sommes plus heureux de dépenser de l'argent pour des choses comme aller à des expositions d'art, faire des activités en plein air, apprendre une nouvelle compétence ou voyager.

 

Thomas Gilovich a travaillé autour du paradoxe d'Easterlin qui questionne la relation entre le niveau de revenu et le niveau de bonheur. Cette recherche montre que le bonheur lié à un achat matériel sera moins durable que le bonheur lié à une expérience. Selon lui, nous pouvons penser que notre personnalité est liée à nos possessions matérielles. Mais ils sont externes. D'un autre côté, nous sommes la somme de nos expériences. Ce sont eux dont on se souvient le plus car ils sont liés à nos émotions.

 

Il ne reste donc plus qu'à être un peu plus patient en attendant l'autorisation de voyager à nouveau.


« 

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.